Echis carinatus pyramidium

L'ELEVAGE DE L'ECHIS CARINATUS PYRAMIDIUM

La  vipère des pyramides vient d'Afrique du Nord, principalement d'Egypte, elle possède des écailles fortement carénées et lorsqu'elle se sent menacée, elle les frotte les unes contre les autres, créant ainsi un bruit particulier comme-ci elle soufflerait très fort. Sa taille varie de 60 à 70 cm, c'est aussi la plus grande de toutes les autres Echis. Il est difficile pour un novice de différencier les différentes sous espèces d'Echis tellement elles se ressemblent.

Un groupe de six adultes dont deux mâles et quatre femelles sont maintenus dans un terrarium de type désertique de  160 x50x50 cm. L'éclairage est composé d'un petit tube néon de 8 watts et de deux  spots de 60 watts. Comme substrat, j'utilise du sable fin sur une épaisseur de 4 cm, sur lequel, quelques pierres plates et une souche d'arbre y sont disposées. Une cachette est également présente, celle-ci est sous la forme d'une cruche en terre cuite déposée dans un coin du terrarium et cachée par le décor. Pour ce genre de serpent, je préconise du sable plutôt que du sopalin ou des journaux car pour l'entretient, il suffit d'attendre que les excréments sèches puis en ramassant, tout vient en un bloc et le bac reste propre et présentable. De plus, quoi de plus beau qu'un terrarium avec décor naturel.

La nourriture est constituée d'une souris adultes par serpent distribuées deux fois par semaine, voir une seule fois. Pour l'occasion, les vipères sont séparées. Je met un petit récipient d'eau une fois tous les quinze jours que je retire une fois vidé.

La température au niveau du sol varie de 24°c à 26°c avec sous les spots un point chaud à 32°c, ceci pendant la bonne saison. Entre novembre et mars (repos hivernal), le tube néon ainsi  que les spots ne sont plus allumés. Le bac est ainsi mis dans une légère pénombre (l'obscurité n'y est pas totale du fait que d'autres terrariums sont eux allumés dans la pièce d'élevage). La température varie alors entre 18°c et 20°c.


Lors du réveil, je rallume en premier le tube néon et quelques jours plus tard, le premier spot, puis le deuxième. Je nourris exclusivement les femelles au moins deux fois, puis contact avec un mâle et c'est parti, reproduction assurée dans l'heure !
Cette vipère étant ovovivipare, il faut faire très attention lors de la naissance, les jeunes étant minuscules, il faut que le terrarium soit parfaitement étanche afin d'éviter toutes évasions, pour cela, les femelles en fin de gestation sont transvasées dans un hobby box et ce jusqu'à la naissance des bébés.

Quant aux jeunes,  je les démarre avec des grillons pas trop gros dont j'aurais retiré les antennes car si elles sont présentes, j'ai remarqué qu'ils refusent parfois de les manger,  probablement gênés par celles-ci.  Avec cette nourriture, le gavage est ici inutile et les vipéraux se nourrissent parfaitement. Après trois ou quatre repas,  je passe aux souriceaux d'un jour que je présente au bout d'une longue pince, ils les prennent alors sans difficulté. Je suis très souvent obligé d'euthanasier les jeunes car ceux-ci ne sont pas très prisés des terrariophiles qui redoutent la dangerosité de ce serpent. Malgré cela, il reste à mes yeux un serpent fascinant à maintenir en captivité. Personnellement, je possède près d'une quinzaine de spécimens adultes de cette espèce, installés dans différents terrariums, exemple, pour un trio composé de deux femelles et d'un seul mâle, un bac de 100 x 50 x 50 cm suffit amplement.

Lorsque l'on décide d'installer un groupe d'Echis dans un terrarium, attention de ne pas mettre trop de mâles ensemble car ils ne se supportent pas et les combats ne sont pas rares, même hors période des accouplements.

N'oubliez surtout pas que son caractère belliqueux et son venin hautement toxique en font un serpent à ne pas mettre entre les mains de débutants !
A savoir : une Echis qui veut mordre, se détend très rapidement et parfois, son corps entier suit sa tête, en deux mots, elle peut « bondir ». Ses déplacements sur le sable sont rapides et son comportement est imprévisible, elle paraît calme et d'un seul coup, elle se lance dans les vitres.

Personnellement, je déconseille la maintenance de cette vipère à toute personne ne connaissant pas parfaitement à quoi elle s'engage et les terrariophiles expérimentés ne me contrediront pas quand je dis que ce serpent est véritablement un réel danger pour l'homme.

La venimosité : Venin cytotoxique, hémorragique et principalement hémotoxique. Son venin est réputé extrêmement dangereux pour l'homme et demande une sérothérapie dans les plus brefs délais.

Lors d'une morsure, on constatera : maux de tête, nausées, vomissements, tremblements intenses sur tout le corps, salivation importante, atroces douleurs dans le ventre, diarrhées, dé-équilibre et étourdissement pouvant aller jusqu'une perte de connaissance, des saignements au niveau des gencives peuvent survenir, de graves problèmes rénaux, hémorragies interne pouvant avoir de graves conséquences, hypotention artérielle, oedème pouvant s'étendre sur une grosse partie du corps, gros problèmes de coagulation, pétéchies, cloques et nécrose pouvant être très importante, choc anaphylactique ainsi que coma et mort s'en suivront sans prise en charge rapide dans un centre hospitalier.

 

Flandroit Patrik

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

<span style="color: #ff