Dendroaspis angusticeps

L’ELEVAGE DU DENDROASPIS ANGUSTICEPS

 

Le mamba vert  vient d’Afrique  du Sud, sa taille peut atteindre deux mètres, sa coloration est d’un beau vert et l’intérieur de sa bouche est noir. A propos de sa couleur, il y a une petite astuce pour différencier le mâle de la femelle : si le serpent est d’un vert vif, se sera un mâle, par contre, si la couleur est verte tirant sur le jaune, il s’agira d’une femelle. Malheureusement, lorsqu’il s’agit  de juvéniles, seul le sondage déterminera le sexe.

J’ai maintenu quatre exemplaires dont un mâle pour trois femelles dans un terrarium de 220x55x100 cm (longueur x largeur x hauteur) en stratifié blanc. Ainsi qu’un trio composé d’un mâle pour deux femelles dans un terra de 200x50x100cm (longueur x largeur x hauteur) construit en bois marin. Etant arboricole et particulièrement agile, des branches vissées sur les parois ainsi que quelques plantes artificielles terminaient la décoration des terrariums. Je n’ai pas voulu surcharger en plantes afin que les animaux soient visibles, simplement pour une question de sécurité pour ma personne. Deux boîtes munies de guillotines étaient présentent en hauteur dans les terrariums, elles pouvaient être fermées de l’extérieur avant toute ouverture du terra. Le sol était recouvert de journaux pour la facilité d’entretient étant donné que ces serpents font énormément d’excréments à la manière des Elaphes. Deux spots de 60 watts ainsi qu’un tube néon de 18 watts y étaient installés sur le plafond. Un petit récipient d’eau était posé sur le sol et changé journellement, je ne faisais aucune pulvérisation et malgré cela les mues étaient parfaites.

La température de jour était de 26° à 27°c avec deux points chaud à 30°c sous les spots. La nuit, celle-ci variait de 18° à 22°c (18°c en hiver et 22°c le reste du temps). Pendant la mauvaise saison, je ne faisais pas d’hibernation, seule la température nocturne était différente comme indiqué plus haut.

Le mamba vert et noir est beaucoup moins hargneux que son cousin le mamba noir (Dendroaspis polylepis), par contre lorsqu’il se sent menacé, il est tout aussi rapide cherchant parfois à mordre (ceci pour les jeunes exemplaires de un voir deux ans). Je m’explique : si des individus issus d’élevage en captivité sont achetés bébés, ceux-ci risquent fort d’être nerveux et agressifs, par contre ils se calmeront très vite si le terrarium est placé dans un endroit ou il y a beaucoup de passage du soigneur, à l’inverse, s’il est placé dans un endroit plus calme dans la pièce, ils risquent fort de garder toute leur agressivité. C’est se que j’ai pu constater pendant la période ou j’ai élevé cette espèce (douze ans), en effet, le terra contenant mon trio était installé dans un endroit plus calme et ces serpents là étaient restés  nerveux et agressifs. En règle générale, c’est un serpent qui est actif dans un terrarium, très agréable à regarder car il est toujours curieux de se qu’il se passe hors de son enceinte exemple : mouvements du soigneur. J’oubliais, ce serpent est diurne.

Les  mambas installés ensemble dans les terras ne me posaient aucun soucis niveau sécurité car ils appréciaient prendre place dans les trappes box, seuls les mâles passaient le plus clair de leur temps hors des boîtes, ils étaient de se fait nourris en premier. Puis j’ouvrais une  boîte libérant ainsi une femelle qui était nourrie à son tour. Et ainsi de suite pour les autres. Je précise que la nourriture constituée de souris, de jeunes rats et parfois de poussins était présentée au bout d’une longue pince. Bien évidemment, lors de la distribution de nourriture, la prudence du soigneur doit être au maximum pour éviter de graves conséquences. Je tiens à préciser que les mambas présents dans le terrarium le plus grand étaient tous sans exception relativement calment, ils ne se jetaient même pas sur la nourriture tels des affamés, que du contraire ils prenaient les souris délicatement les unes à la suite des autres et une fois repus, ils se lovaient sur une branche pour ne plus y bouger jusqu’à l’extinction de la lumière le soir venu. Par contre, les mambas du deuxième bac étaient plus vifs et nerveux, là je devais faire plus attention mais de toute façon j’agissais avec la même prudence pour tous.

Vers le mois de mai je pouvais observer les accouplements, il arrivait très souvent que le mâle s’accouplait avec les trois femelles. Un peu plus de trois mois plus tard, une grande boîte contenant de la vermiculite était installée dans un coin du bac, les femelles pondaient de sept à une douzaine d’œufs. Ceux-ci étaient mis en incubateur de fabrication artisanale pendant une période approximative de 75 à 80 jours à une température comprise entre 28° et 30°c.

Les nouveaux nés de coloration vert bleuté avec la tête d’un beau vert, une fois la première mue effectuée, étaient nourris de souriceaux présentés au bout d’une pince. Les plus récalcitrant qui n’acceptaient pas les proies  étaient gavés, là je devais agir avec une extrême prudence, cela va de soi. Les jeunes étaient installés dans de petits terra en verre de 20x20x30 cm (la plus grande dimension pour la hauteur) avec une petite branche servant de perchoir ainsi qu’une petite plante en plastique. Un petit pot contenant de l’eau y était déposé en permanence et changé tous les jours, le sol était constitué de sopalin.

La venimosité: Venin extrêmement neurotoxique et les effets ne tarderont pas à se ressentir. Lors d’une morsure, on constate : Hyper sécrétion bronchique, sensation d’étouffement, hyper sialorrhée, apparition de larmes dans les yeux, myosis, hypersudation, diarrhée, vomissements bilieux, crampes épigastriques, trouble du muscle contrôlant l’orifice anale, clonies, trismus, paralysie, picotements de la face et de la nuque dans la première heure, dilatation de la pupille et la lumière devient insupportable, trouble de la voix et de la déglutition, faiblesse des membres, suppression totale des réflexes superficiels et profonds, augmentation des contractions du muscle cardiaque avec à forte concentration un arrêt de la contraction du cœur, coma et mort.

Une sérothérapie dans les plus brefs délais est indispensable.

 

Flandroit Patrik