Crotalus mitchellii pyrrhus

L'ELEVAGE DU CROTALUS MITCHELLII PYRRHUS

 

Le crotale moucheté nous vient du Sud-ouest des Etats unis, sa coloration peu  varier d'un spécimen à un autre sans pour cela faire partie d'une autre sous-espèce. Voici les couleurs de base que l'on trouve principalement : blanc, gris, gris bleu, orange, brun, rose,  jaune. Sur tout le corps il y a des petites bandes sombres mouchetées de petites taches noires. Ses différences de teintes sont probablement dues au lieu de son habitat ainsi que de la couleur de la roche présente.

Sa longueur moyenne est de 80 cm à 1m10 pour les plus grands. Personnellement je n'ai jamais vu d'exemplaire plus grand.

Je maintiens un couple adulte (orange brun pour le mâle et gris bleuté pour la femelle) dans un terrarium de 100x50x50 cm, le substrat que j'utilise est du sable fin sur une épaisseur de quatre centimètres. Le décor est simple, il est constitué de rochers empilés dans un coin du terrarium et recouverts de sable, quelques autres rochers éparpillés dans le bac  ainsi qu'une plante artificielle termine la décoration. Un petit récipient d'eau y est installé une fois par semaine.

La température du terrarium est de 27°c en journée et ramenée aux alentours de 20° à 22°c pour la nuit.

Le crotale moucheté à tendance à apprécier de se réfugier dans les rochers, une fois que son terrarium est éclairé, et que la température augmente, il se déplace pour se mettre en dessous du spot. C'est à ce moment que je les nourris. J'ai remarqué que si la température du point chaud (32°c sous un spot de 40 watts) devient trop forte, il s'en écarte et retourne se cacher dans les rochers.  Il a très bon caractère mais si mon mâle se trouve près de la femelle, il faut éviter des mouvements trop brutaux en façade du terrarium car celui-ci je jette littéralement sur la femelle au moindre de ses mouvements, pensant probablement que c'est une proie.

La nourriture est composée de souris adultes (une par repas et par semaine). Si l'on distribue trop de proies,  ce serpent a tendance à régurgiter. Ne pas oublier de séparer les individus pour éviter tout accident.

Je recommande de faire une hibernation de deux mois si l'on veut qu'ils se reproduisent. Au mois de décembre, le couple est séparé et placé individuellement dans de petits tupperwares. Ils sont ensuite placés dans une pièce sombre prévue pour le repos hivernal à une température avoisinant les 15°c. fin février, les serpents sont réveillés délicatement et replacés dans leur terrarium tout en ayant pris soin d'augmenter progressivement la température. Un bol d'eau est mis à la disposition du couple et une fois par jour, de petites pulvérisations d'eau tempérée sont effectuées sur les rochers tous les matins.

Entre mars et avril, on pourra assister aux accouplements et  vers la fin août, de 4 à une dizaine de jeunes naîtront. Les bébés crotales seront nourris dès la fin de la première mue de souriceaux morts présentés au bout d'une pince. En général, se sont de bons mangeurs, mais pour les plus récalcitrants, des souriceaux vivants seront distribués. Bien évidemment, les jeunes seront placés individuellement dans de petits tupperwares.

La venimosité : Venin cytotoxique et hémotoxique. Lors d'une morsure, on constate une douleur locale, décoloration de la peau, gonflement, nausées et vomissements, diarrhées, trouble de la coagulation, une nécrose locale peut faire son apparition.

 

Flandroit Patrik