Agkistrodon bilineatus b.

 

 

 

L'ELEVAGE DE L'AGKISTRODON BILINEATUS BILINEATUS

 Le mocassin mexicain comme son nom l'indique provient essentiellement du Mexique, on le trouve également en Amérique centrale.

Sa taille moyenne est de 60 à 70 cm et son corps est trapu.

Sa coloration est rouge orangé à rouge brique voir parfois rouge foncé à brun clair ou brun foncé, avec l'âge il peut devenir noir, avec  des bandes plus clair bordées de blanc sur le corps. Le bout de la queue est bien souvent vert clair, la tête bien distincte du cou est pointue marquée sur les bords par un trait jaune, sur le bord des lèvres supérieures, une ligne jaune clair voir blanc est également bien visible.

Je maintien un couple adulte dans un terrarium de 100 x 50 x 50 cm, le sol est constitué de tourbe blonde mélangée à du sable fin (20% de sable). Une grosse racine, quelques plantes artificielles ainsi que des écorces de chêne liège terminent la décoration. Une boîte avec une ouverture assez grande pour laisser entrer les serpents est dissimulée dans la végétation et les écorces. Le terrarium est maintenu légèrement humide sur un tiers de sa surface par une à deux pulvérisations quotidiennes d'eau tempérée, de plus, un bassin d'eau suffisamment grand pour que les serpents puissent s'y baigner qui est changé tous les jours est également mis à la disposition des serpents. Ce mocassin aime les endroits humides, mais attention qu'en terrarium il ne doit pas y avoir trop d'humidité tout de même. Le bassin est également entouré de pierres plates. Cependant, depuis quelques années, j'ai opté pour un terrarium de type hygiénique ou simple (sol constitué de journaux ou d'essuies-tout) et la maintenance se fait également sans soucis. Un grand bol d'eau n'est plus qu'installé qu'une seule fois par semaine.

La température de jour varie de 26° à 28°c avec un point chaud sous un spot de 40 watts à 32°c, quant à la nuit, elle se situe entre 20° et 22°c.

La nourriture distribuée en fin de journée est constituée de jeunes de rats à raison d'une proie par semaine, il m'arrive parfois de  proposer des souris adultes. Les jeunes mocassins se servent du bout de la queue comme leurre pour attraper les proies, en grandissant, ce phénomène à tendance à disparaître mais il arrive parfois qu'ils le fassent tout en étant adultes.

 L' Agkistrodon bilineatus est assez nerveux, il n'hésite pas à se lancer vers la main du soigneur lors de manipulations ou dans les vitres lors de passage en façade du terrarium, il arrive fréquemment, lorsqu'il est irrité, qu'il se morde lui-même. Il apprécie la tranquillité, avec lui, la boîte est ici bien utile car il peut s'y réfugier. Lorsqu'il veut montrer qu'il n'apprécie pas d'être dérangé, il frétille le bout de la queue puis se lance gueule largement ouverte, essayant de mordre. Si l'on veut le voir se déplacer dans le terrarium, il faut venir dès que la lumière est coupée car ce serpent est essentiellement nocturne. Tout comme la grande majorité du genre Agkistrodon, le bilineatus a la réputation de ne pas se tenir correctement sur le crochet de manipulation lorsqu'on veut le soulever, en effet il a la fâcheuse habitude de se laisser aller soit en avant soit à reculon. Avec insistance et surtout des gestes calmes et précis, l'éleveur peut arriver sans trop de difficulté à le maintenir sur le crochet de manipulation.

Pour stimuler les accouplements, je ne pratique pas de repos hivernal mais vers le mois d'avril, je pulvérise légèrement le terrarium trois à quatre fois par jour  durant un mois entier. Cette espèce étant ovovivipare, c'est une quinzaine de jeunes qui naîtront vers le mois de juillet, ils mesureront une vingtaine de centimètres et seront nourris de souriceaux vivants ou morts présentés au bout d'une pince, s'ils refusent de s'alimenter seuls, ils seront gavés.

La venimosité :  Le venin est cytotoxique, hémotoxique. Lors d'une morsure, on constate : une douleur locale et très douloureuse, gonflement, rougeur et hémorragie à l'endroit de la morsure, saignement des gencives, nécrose parfois étendue pouvant aller jusqu'une amputation du membre atteint, diarrhées, nausées, douleur dans les reins donc une insuffisance rénale peut également être présente.

 

Flandroit Patrik